ROM SUCAR groupe de musique tzigane

En partenariat avec les Semaines musicales de Quimper

le dimanche 8 aout 
21h00 au Jardin de l’Evéché QUIMPER
Billetterie à l’Office du tourisme ou en ligne sur le site du Festival

Nous proposons une musique vivante, un répertoire unique depuis nos reprises de musiques traditionnelles tsiganes de Roumanie et des Balkans à nos propres compositions. Notre musique est tirée du folklore et authentique, joyeuse et mélancolique, moderne et rustique, originale et tout simplement vraie. Transmise de père en fils, et de mère en fille.

Notre esprit est celui de la créativité, de la convivialité et de l’improvisation, à l’image de notre culture : celle des Lautari de Clejani, les musicien·ne·s qui apprennent à l’oreille.
 

A l’origine, le groupe est composé du fils Mihaï Pîrvan saxophoniste, de la mère Camélia Pîrvan chanteuse et du père Mugurel Barbu accordéoniste, aux quels  vient se greffer Olivier Lecointre contrebassiste et Mihaïl Tresian cymbaliste.

« Nous jouons une musique qui ne trahit pas la musique de notre pays, celle que l’on joue aux mariages, aux baptêmes et aux enterrements, une musique qui accompagne la vie des tziganes et des gadjo (non tziganes). » explique Mihaï.

Mugurel ne vient pas d’une famille de musiciens mais il est tombé amoureux de la musique très petit alors que Mihaï et sa mère font ça depuis toujours.  « Après l’histoire veut que moi j’ai commencé la musique plus tard quand je suis arrivé en France mais traditionnellement c’est de père en fils et de mère en fille »

Rom Sucar a commencé à travailler aussi avec des musiciens français parce qu’en France le format musical c’est le concert alors que de base, la musique tzigane est une musique de rites.

« Ce qu’on veut faire, c’est amener un format de musique de fête sur scène. La musique tzigane n’a pas vraiment de structure en soi. Il y a un début, il y a une fin et au milieu chacun fait ce qu’il veut. Si mon père envie de faire un solo de 14 minutes, ou s’il a envie de changer de tonalité, il le fait. C’est ce qu’on veut ne pas perdre en fait dans notre musique.

On essaye de la convertir sans la trahir encore une fois pour que ça puisse fonctionner sur scène, on est toujours dans une liberté absolue« .

Que signifie Rom Sucar ?

« Rom c’est un nom générique qui englobe les tsiganes, les gitans, les gypsys…  et Sucar ça veut dire bon ou beau. Ca ne veut pas dire que nous sommes les bons ou les beaux tziganes, c’est une question de positive attitude, voilà c’est Rom et c’est Sucar » conclu Mihaï.
Laurence Azinat TV

https://youtu.be/fRVODWA0M_I

Ichiro ONOE quartet “ Myabi”

Dimanche1 mars 2020, au Théâtre Max Jacob, Quimper 
17h, entrée 20/15 €, réservations à l’Office du tourisme sur le site www.apremjazz.com 

Ichiro Inoe (batteri e) 

Damien Varaillon (contrebasse) 

Geoffrey Secco (ténor sax) 

Ludovic Allainmat (piano) 

Ichiro ONOE, batteur japonais s’est nourri de rythmes et de styles différents, d’harmonies nombreuses, et des musiciens tels que John Coltrane, Charles Mingus, Wheather Report, Bob Mintzer, et les mélodies de ses propres racines. Aujourd’hui il vous invite à découvrir ses compositions personnelles et son projet « What I am » qu’il a écrites au fur et à mesure de son itinéraire musical. Et c’est avec méticulosité qu’il a choisi les membres de son quartet, trois jeunes musiciens expérimentés. La set list est à l’image du batteur : singulière, variée et éclectique, véhiculant émotions et couleurs de vie…   

FRANCOIS RIPOCHE QUARTET feat STEVE POTTS

Dimanche 16 février 2020, au Pub Le Ceili, Quimper 
17h, entrée 5 €, gratuit pour les adhérents des Aprèm’Jazz et du réseau Breizh Union Jazz 

François Ripoche (saxophone ténor) 

Steve Potts (saxophone alto, saxophone soprano) 

Simon Mary (contrebasse) 

Arnaud Lechantre (batterie) 

Evènement au Ceili! Le saxophoniste nantais François Ripoche invite le saxophoniste américain Steve Potts ami de longue date et compagnon de route sur de nombreux projets.  Steve est connu pour sa longue collaboration avec Steve Lacy. Ils seront accompagnés pour l’occasion du contrebassiste Simon Mary et du batteur Arnaud Lechantre  pour un lâcher- prise qui s’annonce des plus prometteurs !